À Bras raccourcis

Author
:
JACKY DABOVILLE
Publish Date
:
10/09/2018
Publisher
:
Librinova
ISBN
:
9791026222873
Un jour j'ai décidé d'écrire deux livres de front. Quelle idée m'est donc passée par la tête? Je n'ai aucune patience et je crois qu'il en faut une bonne dose pour l'écriture au long cours. Seul un Prix de Rédaction, décroché en 4ème au Lycée catholique de la Varenne-Saint-Hilaire, pouvait me conforter dans cette entreprise.. De plus, ma charge de travail serait écrasante, vu que j'ai une thèse en Sciences humaines et sociales à finaliser. À 48 ans, il est grand temps. Tout m'est bon pour peaufiner : je m'immerge dans le milieu de "la Sécurité" par exemple. Mais alors que je vais mettre un point final à des années de recherche, patatras ! Un élément nouveau apparaît et je dois ajouter un volet à ma thèse. Cette fois, il est politique et a pour objet : « Démarche psychologique d'un Agent de Sécurité de la Présidence, qui passe ses congés à tomber à bras raccourcis sur des manifestants lambda ». Il faut que j'enquête (députés, musée de Giverny, etc..) et cela prend du temps. Ce volet a pour titre : « Dites-le avec des nymphéas en fleurs ». Moi qui hais la violence, je vais me délecter en démêlant cet écheveau. Il a pourtant fallu que je la fréquente, cette violence, quand Charlot a été enlevé contre rançon. Que je lui fasse des concessions, si je voulais retrouver mon ami en un seul morceau. Le combat incessant de ce chercheur réputé lui avait valu , « in fine », la haine concrète des lobbies.  Actuellement, je remplis consciencieusement et virtuellement ce journal intime.
Read Now
Sorry, You have to Create a FREE ACCOUNT to continue Read or Download this Book Create My Account

À Bras raccourcis

Un jour j'ai décidé d'écrire deux livres de front. Quelle idée m'est donc passée par la tête? Je n'ai aucune patience et je crois qu'il en faut une bonne dose pour l'écriture au long cours. Seul un Prix de Rédaction, décroché en 4ème au Lycée catholique de la Varenne-Saint-Hilaire, pouvait me conforter dans cette entreprise.. De plus, ma charge de travail serait écrasante, vu que j'ai une thèse en Sciences humaines et sociales à finaliser. À 48 ans, il est grand temps. Tout m'est bon pour peaufiner : je m'immerge dans le milieu de "la Sécurité" par exemple. Mais alors que je vais mettre un point final à des années de recherche, patatras ! Un élément nouveau apparaît et je dois ajouter un volet à ma thèse. Cette fois, il est politique et a pour objet : « Démarche psychologique d'un Agent de Sécurité de la Présidence, qui passe ses congés à tomber à bras raccourcis sur des manifestants lambda ». Il faut que j'enquête (députés, musée de Giverny, etc..) et cela prend du temps. Ce volet a pour titre : « Dites-le avec des nymphéas en fleurs ». Moi qui hais la violence, je vais me délecter en démêlant cet écheveau. Il a pourtant fallu que je la fréquente, cette violence, quand Charlot a été enlevé contre rançon. Que je lui fasse des concessions, si je voulais retrouver mon ami en un seul morceau. Le combat incessant de ce chercheur réputé lui avait valu , « in fine », la haine concrète des lobbies.  Actuellement, je remplis consciencieusement et virtuellement ce journal intime.